La CIA dévoile le Fondement du Plan de destruction en Tout ou en partie des Peuples Bantous de l’Afrique !

1
  • Views 7610
  • Rating 12345

« Évoquer le sang des Hutus, c’est salir le sang des Tutsis [2] », Dominique Sopo.

http://www.l-hora.org/4/upload/calomnies.pdf

I. Les faits actuels :

– Selon la CIA les Tutsis (= 15 %) du Rwanda sont les Juifs descendant de Ham, fils maudit de Noa. Les Hutus (= 84 %) sont des Bantous (= vrais nègres). Les Twa (= 1 %) les Pygmées. Nous savons que pour certains Blancs et les Juifs, de l’esclavagisme et passant par la colonisation jusqu’à présent, tuer les nègres Bantous c’est tuer les animaux.

– Depuis 1994 à 2016, les nombre en % des Tutsis-Hamites, qui auraient subi le deuxième génocide du siècle passé, a considérablement augmenté passant de 14 % à 15 % tandis que celui des « génocidaires » Hutu-Bantous a diminué passant de 85 % à 84 % de la population ! Le % des Twa reste inchangé, donc 1 %.

https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/rw.html

https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/rw.html

–  Paul Kagame, le juif d’Afrique, devient porte-parole de tous les Juifs du monde du 26 – 28 mars 17 : AIPAC Policy Conférence

– Le 15 mars 2017, tous les Juifs du monde entier se mobilisaient pour l’extermination du reste du leadership hutu : http://www.egam.eu/pour-la-fin-de-limpunite/

Les principaux de ces juifs sont : « Benjamin Abtan, Président du Mouvement antiraciste européen – EGAM, Coordinateur du Réseau Elie Wiesel de parlementaires d’Europe pour la prévention des crimes de masse et contre le négationnisme, Bernard Kouchner, Ancien ministre des Affaires étrangères, Fondateur de Médecins Sans Frontières et de Médecins du Monde (France), Beate et Serge Klarsfeld, Présidents des Fils et Filles de Déportés Juifs de France (Allemagne et France),John Hume, Prix Nobel de la Paix (Irlande),… »

– On se rappellera que :

Au camp de réfugié hutus de Kibeho les Tutsi-Hamites ont exterminé plus de 8.000 hutus innocents au vu de toute la communauté internationale : https://www.youtube.com/watch?v=elACfHBVvXA&t=24s

. D’après le Rapport Guerisony, dans trois communes seulement sur le total de 143, le FPR/APR des Juifs venait d’exterminer plus de 30.000 hutus, essentiellement les leaders d’opinion, en 1994 soit environ 143.000 hutus exterminés sur toute l’étendue du territoire ;

. Depuis surtout 1997, le FPR/APR des Juifs a tué un nombre inconnu de Hutu dans le nord du pays dans le simulacre d’extermination programmée appelée « guerre contre les infiltrés » ;

. 1.600.000 hutus furent condamnés injustement par les tribunaux populaires, GACACA, les privant d’office les droits civiques ;

. Ces Juifs ont aussi fait le génocide intellectuel contre les Hutu par l’imposition de l’anglais rendant analphabètes tous ceux qui avaient étudié le français ;

. L’ONU a conclu, dans le rapport Maping sur la RDC, que ces Juifs ont commis des crimes contre l’humanité voire un génocide contre les réfugies hutu ;

. Plus de 8.000.000 des peuples Bantous congolais furent exterminés par ces Juifs avec l’accord et l’aide des USA :  https://www.youtube.com/watch?v=DQsYIrf9MBY

  1. Les preuves historiques :

Extrait de « la vérité sur le génocide rwandais ».

… « Donc, il est difficile voire même impossible de nier que c’est cette théorie, ce racisme et la volonté extrêmes, de vouloir détruire en tout ou en partie les peuples Bantous de la région des Grands Lacs Africains, qu’a exprimée Daniel SIMPSON, Ambassadeur des Etats-Unis au Zaïre, 1995 – 1998, quand Washington a refusé carrément que les Hutus soient secourus et que le Zaïre soit calme et ça depuis 1995 jusqu’à maintenant.

Dans ce documentaire [ E_] à la 13e min, Daniel affirme : « Toute force internationale qu’on aurait envoyée au Zaïre vers la fin de 1996, pour quelques motifs que se soient, même pour secourir les (2.000.000) réfugiés ou de calmer tout simplement la situation, auraient servi au renforcement de l’autorité de Mobutu. C’est cela que la France voulait. Nous ne le voulions pas ».

Tout le monde connaît la suite : plus 500.000 réfugiés Hutus et plus de 6.000.000 Bantous congolais exterminés. L’extermination continue à ce jour ! Si, si et seulement si les États-Unis n’avaient pas empêché les Français de secourir les 2.000.000 de réfugiés hutus, les 500.000 parmi eux n’auraient pas été exterminés. Et si les États-Unis avaient accepté et voulu que la situation au Congo soit calme et ce depuis 1996 jusqu’à ce jour, les plus de 6.000.000 congolais bantous n’auraient pas été anéantis par Kagame et ses alliés et, il n’y aurait plus d’insécurité qui y sévisse aujourd’hui.

Qu’avait fait Mr Mobutu aux Américains pour qu’ils le haïssent de la sorte ? RIEN. Etait-il Mr Ben Laden ? NON. À ce moment-là même Mr Mobutu était gravement malade. Il était un mourant du cancer de la prostate et la CIA le savait bien. Pourquoi ne pas attendre sa mort certainement très proche ? Pourquoi les Américains ne voulaient-ils pas que la situation se calme et que les Français portent secours aux réfugiés ? …

Eh oui c’est parce qu’il y a un plan d’extermination des Bantous et, comme l’affirme Mr Pierre Péan dans son livre CARNAGES, l’armée américaine à ce moment-là précis participait activement à l’anéantissement de ces « sous-humains ». [ F] « »Pas d’objection à l’anéantissement. 

Selon les documents ougandais et rwandais, des avions américains seront spécialement affectés à la traque des Hutus qui se cachent dans les forêts (Report 678 ref 567/JL/RW/UG) : » Il a été conclu que les forces aériennes américaines enverront 3 P-3 Orion Propeller Planes à Entebbe.

Ils opéreront pendant la journée d’Entebbe au Zaïre, à la recherche des Hutus qui se cachent dans les forêts. Les avions seront équipés de trois équipements [il s’agit en réalité de trois spécialistes chargés de contrôler une cinquantaine d’ordinateurs] destinés à traquer les mouvements des gens sur le terrain.  » Concoctés par Paul Kagamé, les plans d’attaque et de démantèlement des camps de réfugiés hutus dans l’ex-Zaïre sont présentés aux Américains pour approbation, comme le montre une note (Plan 67 ref 67/JL/RW/ZR) :

 » Les plans visant à attaquer les Hutus dans l’est du Zaïre ont été finalisés. Octobre et novembre 1996 sont les meilleurs mois pour l’opération. L’ONU sera engagée dans le processus de fournir les prochaines livraisons de vivres et nous saboterons ce processus.  »

Une réunion entre services ougandais et rwandais (Crisis 80/L ref 78/RW. Doc) définit le modus operandi d’une action dans laquelle 30 soldats rwandais vont monter une attaque déguisée en miliciens hutus :  » Il y a besoin de liquider les Hutus Interahamwe [miliciens impliqués dans le génocide de 1994] dans l’est du Zaïre. Nous avons pénétré les camps de réfugiés de Katale et Kahindo.

Nous allons aider le Rwanda à exécuter l’opération afin de forcer l’ONU à fermer les deux camps. Opération : 30 soldats de l’APR vont déclencher une attaque contre les autochtones zaïrois en se faisant passer pour Interahamwe. On procédera à la destruction de leurs propriétés.

Une attaque similaire avec armes à feu sera mise en œuvre aux heures de nuit au Rwanda. Le gouvernement du Rwanda devra alors se plaindre auprès de l’ONU. Si l’ONU est lente à réagir, une opération sans annonce préalable se perpétrera alors et anéantira toutes les milices hutues se trouvant dans ces camps. L’opération d’anéantissement est approuvée sans aucune objection ».

Le 1er octobre 2010, l’ONU concluait que ces carnages étaient bel et bien un crime contre l’humanité voire un génocide [ G]. «Dans la section consacrée au crime de génocide, le rapport conclut : « Les attaques systématiques dans presque tout le pays… lesquelles visaient un très grand nombre de réfugiés hutus du Rwanda et de membres des populations civiles hutues, se traduisant par leur extermination, révèlent un grand nombre de circonstances aggravantes qui, si elles devaient être prouvées devant une cour compétente, pourraient alors être qualifiées de crimes de génocide » (paragr. 517) [9].

Comme l’expliquait Luc Cote, ancien investigateur et directeur du bureau légal au Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR) : « Pour moi, c’était ahurissant, je voyais au Congo une manière de procéder que j’avais déjà observée au Rwanda. C’était la même chose. Il y a des dizaines et des dizaines d’incidents où on retrouve la même manière de procéder. C’était fait de façon systématique » [10].

Mais ce n’était pas la première fois qu’on dénonçait à l’ONU les opérations génocidaires de Kagamé au Rwanda et en RDC. Bien avant l’enquête de 1997 évoquée ci-dessus, l’exposé de Robert Gersony devant l’ONU, en 1994 —dont la version écrite a pu être conservée— faisait déjà état de « massacres systématiques sur de longues périodes et de persécutions de populations civiles Hutues par le [FPR] », dans le Sud du Rwanda entre avril et août 1994, ainsi que de « massacres indiscriminés à grande échelle, d’hommes, de femmes et d’enfants, malades et vieillards compris… ».

Dans ce rapport, Gersony estimait entre 5 000 et 10 000 le nombre des hutus exterminés chaque mois depuis avril 1994. « Il apparaissait que la grande majorité des hommes, des femmes et des enfants qui étaient tués dans ces opérations, ne l’étaient que parce que le hasard les avait fait tomber entre les mains du [FPR.] » [11].»

Avant qu’il ne soit assassiné le 16 mai 1998 pour avoir osé dénoncer ce plan d’extermination, l’ancien ministre de la sécurité intérieure et de l’administration territoriale du régime Kagame, Seth Sendashonga avait confirmé ces rapports de l’ONU et laissé ce message historique dans un documentaire [ H ].

De la 6e min 50 sec – 15emin : « Ce qui est ici sur la table ce sont des listes de personnes tuées par l’Armée Patriotique Rwandaise après sa prise du pouvoir en Préfecture de Gitarama. … Et j’ai fait le total de tout ça, ça fait 18.000 personnes tuées dans la seule préfecture de Gitarama. J’ai été membre du FPR depuis avril 1991. Je connais beaucoup de choses à propos de massacres commis par l’APR. Le FPR voulait asseoir sa suprématie, et pour cela il fallait éliminer tout concurrent potentiel. On a connu et c’est surtout de ça que je parle maintenant de ces cas où l’armée va chercher des jeunes gens, généralement à partir de 15 ans jusqu’à des hommes vieux de 55 ans qu’elle enlève de nuit et qui ne sont plus revues…

Donc ce sont des personnes qui ont été assassinées par l’APR. Disons que le pattern général est qu’on s’en prenait d’abord à des jeunes gens et des monsieur capables encore et en âges d’activités mais aussi et surtout les leaders, les instituteurs, les moniteurs agricoles… et tout le monde qui pourrait jouer un rôle quelconque au titre d’intellectuel ou bien de leader d’opinion était visé tout à fait particulièrement.»

La preuve accablante de l’existence du plan de destruction en tout ou en partie le Peuple Hutu et des Bantous est que cette extermination se faisait au vu et au su de l’armée américaine, gendarme du monde, voire même sous sa supervision telle que l’a écrite P. Péan et témoignée par Mr. Remigius Kintu Devant le TPIR [ I]. »…

 

POURQUOI CROYONS-NOUS QU’IL Y A UN PLAN D’EXTERMINATION ET/OU D’ASS…

Par Linda

SOS VÉRITÉ SUR LE RWANDA POURQUOI CROYONS-NOUS QU’IL Y A UN PLAN D’EXTERMINATION ET/OU D’ASSERVISSEMENT …

http://POURQUOI CROYONS-NOUS QU’IL Y A UN PLAN D’EXTERMINATION ET/OU D’ASS… Par Linda SOS VÉRITÉ SUR LE RWANDA POURQUOI CROYONS-NOUS QU’IL Y A UN PLAN D’EXTERMINATION ET/OU D’ASSERVISSEMENT …

Samuel Lyarahoze

Le 20 Mars 2017

 

Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

4 Responses to La CIA dévoile le Fondement du Plan de destruction en Tout ou en partie des Peuples Bantous de l’Afrique !

  1. Yeshua Guo Chen dit :

    Mushi du Zaire, Mahli du Mali sont les enfants de Merari Exode 6:19.
    Les Massai du Kenya et de la Tanzanie sont reconnus en Exode. Les Zimmah du Ghana…… Les Africains sont les ancetres de toute l’humanite. Blancs, Asiatics, les natifs de l’Amerique…. Sont tous descendants des Africains. Israel est devenu une nation en Afrique. Israel est une nation a majorite noire. Les Israeliens actuel sont les ashkenaz lies a Noah, mais pas directement a Jacob. Donc ils ne sont des veritables descendants de la tribu de Judah. Ils ne sont pas Juifs.
    Exterminer les bantous comme les natifs de l’Amerique? Ils doivent vaincre l’Eternel Dieu pour le faire.
    Nous sommes les garants des l’humanite et les parent de toute l’humanite. Nous sommes les gardiens et la veritable population du jardin de Dieu: Aden(Eden). Afrique et le Moyen Orient, c’est la Region Aden/Eden-le territoire du Grand Eternel Dieu Yahweh.
    La CIA et sont plan vont disparaitre durant cette annee de jubilee.
    Daniel 7, Daniel 11:40-45. Apocalypse 17,18.
    Bye bye plan de satan, bye bye aux satanistes du monde. Haha…..

  2. SIKUBWABO JD dit :

    Banyamakuru b,Intabaza.com
    Mumbabarire nagirango mbabaze ikintu kimwe:MBEGA ABAFDLR baribuka ko ari ABIRABURA?Abo muri kwita les NEGRES BANTOUS?
    Nonese barya babikuyeho bakajya gushinga CNRD-UBWIYUNGE bo ni abirabura?cyangwa uvuye muri FDLR ahita ahinduka umututsi/ nako ngo umujuif w’umwirabura da?
    None ko aribo bari kurasana twagirango bose ni abahutu/bantous basangiye kwicwa no kuzererana mu mashyamba ya congo.
    Twe turabyumva agahinda n’ikimwaro bikatwica kumva abahutu benesebahinzi aribo bari kumarana aka ya ndirimbo ya Bikindi.Imana imufashe aho ari, burya uwabireba neza yasanga yarerekwa niba atari umuhanuzi.
    None ko natwe twicana, abatutsi babura kutwica gute?usenya urwe ntibamutiza umuhoro?
    Twe ikitubabaje ni uko nibamara kumarana ubwabo, natwe twashoboye kurokoka tugahungira mu mahanga kure ya congo abatutsi bigaruriye imitungo yose bazatugura aho turi hose batwicishe mpaka duheze, muraziko ubuhanga bw’ubugambanyi babuminuje.

    Nimubatubwirire impande zombi babone umwanzi wacu babe ariwe barwana, data wanjye bamwe ukwabo abandi ukwabo niba batagishobora gufatanya, ibindi babireke ntaho bizabageza.

    • Guo dit :

      Please write in French, English, Italian. …. People need to know what you are saying.

    • Egyde Tabaro dit :

      Sikubwabo JD what did you say? here you can write English, French Not Kinyarwanda. do not make people confusion again. or you can go somewhere else Not here.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *