CRI DE DETRESSE DES EX COMBATTANTS DES FDLR CONTONNES A KISANGANI AVEC LEURS DEPENDANTS

ok
  • Views 343
  • Rating 12345

Combattants FDLR        Ce 08/10/18

Désarmés volontairement

Et cantoné au Camp

Lt Gen Bauma Kisangani

 

Nous, Combattants FDLR désarmés volontairement et cantonnés avec nos dépendants majoritairement des femmes et des enfants à 80% , lançons cet énième+ Cri de détresse suite au retrait intempestif et l’arrêt définitif de toute assistance de la MONUSCO qui assurait notre prise en charge depuis la seconde moitié de 2015.

Nous lançons le présent Cris de détresse à la suite de nombreux autres lancés au gré de diverses périodes d’inanition intentionnelle qui se sont succédées depuis notre arrivée au cantonnement Kisangani dont celle d’Août dernier a été exceptionnellement cruelle. Rappelons que durant ce mois d’Août dernier, nous avons été victimes d’une ananition de 17 jours d’affilée qui a été suivie d’une coupure d’eau depuis le 31 Août jusqu’aujourd’hui, laquelle coupure nous contraint à survivre grâce à l’eau non potable et occasionnelle de pluie.

Le plus affroyable est que la MONUSCO dans les mains desquelles nous avions été remis par la SADC depuis notre désarmement volontaire et qui nous prenait , tant bien que mal, en charge vient de nous abandonner définitivement à notre triste sort et le dernier contact d’adieu avec ses agents DDRRR remonte au 30 Août 2018, nous laissant une dernière ration qui s’est achevée le 23 Septembre 2018 et nous en arrivons au 15ème jour d’inanition !!!

Comme nous n’avons cessé de le faire entendre, ces traitements inhumains et dégradants s’inscrivent dans le cadre des manœuvres visant à nous contraindre au rapatriement sans tenir compte de nos inquiétudes à maintes fois exprimées et prouvées quant à notre sécurité une fois de retour dans notre pays natal.

Après une telle aberration, nous ne savons à quel saint nous vouer.

Seuls des hommes épris de paix et d’humanité, les défenseurs des droits et libertés de la Personne Humaine, les organisations humanitaires et caritatives, auxquels s’adresse ce Cri de détresse, peut être le dernier, peuvent voler à notre secours et nous épargner ainsi du martyr et/ou du sort maccable que nous risquons de subir dans trés peu de jours si le monde continue à fermer les yeux et faire la sourde oreille à nos incessants appels au secours.

QUE LA BENEDICTION DIVINE SOIT AVEC VOUS.

Fait à Kisangani le 08/10//2018

Pour les Cantonnés au Camp Bauma Kisangani

Chapelle Faustin Mugisha

Maj (Sé)

Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *