SOS AUX CANTONNÉS FDLR, LES FARDC VEULENT À TOUT PRIX LES RAPATRIER PAR FORCE :

ttttt
  • Views 316
  • Rating 12345

Depuis 2014, les FDLR (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda) acceptaientvolontairement le processus de désarmement volontaire de leurs hommes, les armes remises à la SADC (Organisation de Développement des pays d’Afrique Australe) en présence de la MONUSCO (Mission des Nations Unis pour la Stabilité et la Sécurité en RDCongo) et des officiels de la RDCongo. C’est ainsi qu’on les a regroupées dans trois sites de cantenement que sont Kanyabayonga, Kisangani et Walungu ensemble avec leurs familles.

ttttt

Depuis ce 16/11/2018, les cantonnés de Kanyabayonga sont menacés par les FARDC qui veulent les rapatrier par force. Ce 17/11/2018, ces militaires de la RDCongo ont assiégés ce site obligeant les cantonnés à sortir. Voyant qu’il y a un complot de les embarquer vers Rwanda, ils ont refusé, et après quelques heures, ces FARDC ont reçu l’ordre de saccager le site par vol et traitement inhumain des femmes et enfants. Les cantonnés ont dû prendre fuite vers le camp proche de la MONUSCO qui érigeant directement un treillis ( concertina ) , réaction immédiate pour les empêcher d’entrer dans leur camp en les laissant encerclés par les militaires FARDC en action sous le commandement du colonel Irunga Edmond, alors qu’ils espéraient la protection sous les drapeaux de l’ONU ! Ils sont là -bas depuis ce16/11/2018, hommes, femmes et enfants sans manger.

rrr

Depuis plus de deux mois, Les cantonnés de Kisangani avaient subi le même sort jusqu’alors pour les obliger à rentrer au Rwanda où les droits de l’homme sont bafoués.
Ces réfugiés rwandais ont refusé catégoriquement de retourner au Rwanda en revendiquant le dialogue inclusif inter rwandais. En plus, les réfugiés rwandais emprisonnés à Lusaka et Kinshasa ont été embarqués vers Rwanda le 16/11/2018. Nous demandons secours à l’ONU, aux organisations internationales et régionales.

SIBOMANA David, Réfugié rwandais victime en RDCongo (sé)

Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *