COMMUNIQUE DE PRESSE DES FDLR N° 2018-005 SUR LE COMPLOT INTERNATIONAL OURDI PAR LE GOUVERNEMENT DE LA RD CONGO ET L’ONU

FDLRbanner
  • Views 316
  • Rating 12345

LE COMPLOT INTERNATIONAL OURDI PAR LE GOUVERNEMENT DE LA RD CONGO ET L’ONU (MONUSCO) CONTRE LES CANTONNES DES FDLR DE KANYABAYONGA, KISANGANI ET WALUNGU.

Les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) fustigent et condamnent avec la dernière énergie la barbarie et la bestialité des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sous le commandement du Général Edmond ILUNGA, Commandant de la 34ème Région Militaire (Nord Kivu), sous l’œil complice du Commandant du Contingent indien de la MONUSCO, Major DHARMEND et du Major FIKIRI MACHIBYA (Tanzanien), Superviseur du Camp de Cantonnement de KANYABAYONGA.

En effet, le Camp de KANYABAYONGA hébergeant 355 âmes alors soumis à un régime d’inanition de plusieurs jours, a été brusquement attaqué, pillé systématiquement, assiégé et occupé par les FARDC depuis le 17 Novembre 2018 à 10:00 heures, heure de Goma. Les malheureux réfugiés espérant avoir la vie sauve auprès des casques bleus de l’ONU sont parvenus à s’enfuir et se cacher dans leur Camp. Mais, quelle déception, quel déboire!

– Ils ont été entassés dans une tranchée sans nourriture ni eau et sans assistance aux malades. – Les femmes enceintes traumatisées ont eu des accouchements prématurés et des enfants morts après naissance. – Beaucoup d’enfants et de femmes déshydratés sont tombés dans le coma.

– Le 20 Novembre 2018, vers midi, le Superviseur tanzanien et le Commandant du contingent indien ont donné libre passage aux FARDC en opération pour accéder aux moribonds cantonnés. Les FARDC se sont ruées sur les inoffensifs, les ont sauvagement ligotés, dépouillés du peu qui leur restait et jetés dans des containers pour leur rapatriement forcé.

Les FDLR possèdent des informations fiables qu’après KANYABAYONGA, ce sera incessamment le tour des camps des Cantonnés de KISANGANI et WALUNGU, déjà longtemps soumis à l’inanition, à la privation d’eau, de soins de santé et au manque d’hygiène.

Ce macabre complot s’inscrit dans l’exécution d’un large plan concocté par les gouvernements de la RD Congo et du Rwanda à travers les missions effectuées au Rwanda par des délégations congolaises dont certaines étaient conduites par le Général Major DELPHIN KAHIMBI de l’État-major Général des FARDC.

Ce plan se traduit par, non seulement la destruction des camps de cantonnement, mais aussi par des opérations de décapitation des FDLR par kidnappings et/ou assassinats de leur leadership. Les FDLR très indignées demandent à la Communauté Internationale, à l’ONU, à l’UA, à l’UE, à la SADC, à la CIRGL et au gouvernement de la RD Congo et à tous les hommes et femmes épris du respect des droits de la personne humaine, de condamner sans ambages ce vandalisme regrettable de l’autre âge et de s’impliquer davantage pour que cessent de tels actes ignobles contre les personnes sans défense.

Les FDLR ont l’insigne honneur de rappeler à tout un chacun que leurs Cantonnés désarmés volontairement étaient engagés dans un processus de recherche de la paix dans la Région des Grands Lacs Africains en général et au Rwanda en particulier.

Les FDLR préviennent que les auteurs des atrocités commises contre les réfugiés rwandais répondront tôt ou tard de leurs forfaits devant Dieu et l’Histoire.

Fait le 20/11/2018

La Forge Fils Bazeye

Commissaire à l’information et Porte-parole des FDLR

Email : bazeyefils@gmail.com

Tel : +243-812 808422

Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *