RWANDA: LE FRONT PATRIOTIQUE RWANDAIS (FPR) ET PAUL KAGAME SONT DES MENACES LES PLUS DANGEREUX AU PEUPLE RWANDAIS AINSI QU’ A LA REGION DES GRAND LACS AFRICAINS PLUS QUE LE CORONA VIRUS (COVID-19)

1
  • Views 1648
  • Rating 12345

(Mon fils, ceux-ci (0.00) sont ceux qui sont morts du Covid-19)

(Tandis Que ceux-là (inomblables), ils sont morts à cause de la faim)

Ces jours-ci, le monde entiers est préoccupé par la lutte contre l’épidémie du corona virus (Covid-19), qui est une grande menace pour la population mondiale. Les gouvernements ont pris différentes mesures pour prévenir et combattre cette épidémie.

Étant les plus menacés en premier lieu, les pays les plus riches du monde ont pris les mesures draconiennes dont la fermeture de leurs frontières avec d’autre pays et l’ordre formel à leurs populations de rester à la maison “lock down “. Il est à rappeler que les populations des pays riches comme la Chine, la France, les USA, l’Italie…mènent une vie bien aisée à cause des richesses de leurs pays et services sociaux qui fonctionnent impeccablement.

Quelques pays africains ont imité les pays riches en adoptant les mêmes mesures d’ordonner leurs populations à rester dans leurs maisons. Ils n’ont pris en considération ni la pauvreté dans laquelle croupissent leurs populations, ni l’inexistence de services sociaux ou des fonds pouvant secourir les populations les plus démunies, voire les mécanismes de redressement de l’économie après le lockdown. Les autorités rwandaises ont elles aussi pris les mesures d’enfermer la population rwandaise à la maison.

Il est connu de tous que près de 85% de la population rwandaise vit misérablement. Les Rwandais mènent une vie d’effort quotidien, une survie d’au jour le jour. Cela veut dire qu’un Rwandais qui ne quitte pas sa maison pour aller chercher un petit emploi d’occasion du jour ou aller aux champs, ne peut pas trouver de quoi manger ou nourrir sa famille. Vous comprenez alors les conséquences qu’entraîne le “lockdown “ qui dure une semaine, deux semaines, voire 30 jours pour un Rwandais.

Quelle en est l’intention du régime Kagame? 

On peut facilement comprendre cette intention à travers ces deux adages : en kinyarwanda on dit que “ukorora acira aba agabanya indwara” (en jetant les crachats lorsqu’on tousse, on diminue la toux “)! Les Français disent aussi “qu’il faut profiter de l’occasion quand il est temps”! Il est de mon avis que le gouvernement rwandais a trouvé un moyen facile de se débarrasser de certains rwandais qu’il ne digère pas.

Le moyen de fusiller les gens en plein jour n’est plus nécessaire. Il n’a rien d’étonnant de voir le régime du FPR prendre de sérieuses mesures comme celles-là (le bas people), lesquelles mesures n’ont d’autre objectif que d’exterminer son peuple par la faim.

Il y a quelque temps que le gouvernement rwandais a fait le tour du monde en expliquant que l’économie de son pays se porte bien, mais la vérité en est que la famine a frappé le pays à tel point que certains Rwandais ont fui le pays et que d’autres sont morts de la famine. Le FPR et le gouvernement n’ont jamais révélé au monde que le peuple rwandais mourrait de famine.

Dans son rapport de l’an 2012, Global Hunger Index a affirmé que près de 18% d’enfants âgés de moins de 5 ans ont une croissance en dessous de la normale à cause de la malnutrition. Ce rapport de Global Hunger Index a été publié lorsque les prix des denrées alimentaires sur le marché local montaient en flèche. Il faut noter aussi que la population rwandaise n’a cessé de se plaindre que leurs moyens de pourvoir aux besoins de leurs familles diminuent:

-parce qu’on est obligé de vendre ses produits vivriers afin de pouvoir payer les impôts,

-parce qu’on doit d’abord acquérir l’autorisation des autorités de moissonner,

-parce qu’on doit vendre au prix fixé par l’État, ainsi qu’être dicté du marché où l’on doit vendre ses propres produits,

-les Rwandais croupissent dans la famine parce qu’ils sont aussi dictés d’UN seul type de plante qu’ils doivent cultiver dans leurs propres champs et la plante en question doit être dnas les interest de Paul Kagame et son groupe

Toutes ces mesures prises par le régime de Kigali ne visent rien d’autre que d’affamer le peuple rwandais. La situation a été aggravée par des destructions massives et arbitraires des maisons dites construites en vrac, alors que le vrai objectif visé c’était l’appauvrissement de la population, son exposition au froid et d’autre malheurs liés à la pauvreté.

Nous commémorons la 26ème anniversaire du génocide au Rwanda et d’autre massacres qui en ont suivi. La Communauté Internationale a abandonné le peuple rwandais en 1994, donnant le champ libre au FPR, aux éléments du FPR dissimulés au sein des Interahamwe  et d’autres malfaiteurs de se livrer dans les tueries qui ont endeuillé le Rwanda.

Personne ne pouvait croire qu’après autant d’année les Rwandais pouvaient vivre dans l’insécurité créé par leur propre gouvernement. Mais les preuves irréfutables démontrent au jour le jour que le FPR et la clique au pouvoir sont à l’origine du malheur qui a frappé notre pays.

Parce qu’ils ne s’inquiètent de rien (être arrêtés et amenés devant les tribunaux pour répondre aux crimes qu’ils ont commis), puisqu’ils protègent les intérêts des grandes puissances et grandes sociétés mondiales qui pillent les ressources dans la région de Grand Lacs, l’élite au pouvoir à Kigali est semblable à l’enfant qui après avoir commis une faute grave est récompensé au lieu d’être puni ou réprimandé.

Les preuves sont innombrables; les tueries commises par les membres de l’Armée Patriotique Rwandais (APR)de partout où ils passaient depuis 1990 jusqu’en 1994. Les massacres en dehors des frontières du Rwanda, surtout dans les camps de réfugiés ou plus de 300.000 réfugiés furent massacrés en 1996, et les massacres de la population civil de 1997-2000 dans le Nord du pays.

La preuve sont accablant au sujet de l’impunité , des  enlèvements, des disparitions et assassinats au rythme quotidien dans le pays et des assassinats sélectifs de réfugiés dans différents pays. Pour mieux nuire aux Rwandais,” FPR-virus” comme on l’appelle maintenant, utilise le COVID-19 pour sucer de plus les Rwandais en important le port de masque obligatoire. Ici nous rappelons que toutes les industries dans le pays appartiennent au FPR-Kagame et le clique au pouvoir.

Le gouvernement Rwandais présente les chiffres de 124 malades du COVID-19, avec 39 qui ont été guéri. C’est à dire que 85 personnes malades du COVID-19. Ces chiffres ne sont alarmants pour imposer le port de masques à toute population. La production massive des masques n’a pas pour objectif de sauver le peuple, mais profiter de l’occasion pour récolter l’argent du peuple qui meurt de faim.

Ces jours-ci, les autorités rwandaises jettent en prison des bonnes volontaires qui osent apporter la nourriture aux personnes démunies et affamées. Le même sort est réservé aux journalistes qui osent être la voix des personnes qui meurent de faim, et qui dénoncent les détournements des aides alimentaires vers une destination inconnue.

“Never again,” Plus jamais!

Les Rwandais ont été frappés par un malheur sans précédent, causé par le FPR et ses alliés qui poursuivaient leurs intérêts en Afrique Centrale. Les Alliés du FPR n’ont pas voulu venir à notre secours pour arrêter ou persuader les deux côtés en guerre de cesser les hostilités, laissant ainsi le peuple rwandais s’entretuer jusqu’à présent. Ceux-ci montrent que personne ne se soucie de notre tristesse. Il revient à nous même de mettre fin aux tueries perpétrées par les FPR au Rwanda et dans la toute la région.

Au partis politique d’opposition basés à l’extérieur du Rwanda

Il faut attirer l’attention de la Communauté Internationale, demandent d’exercer la pression sur le régime sanguinaire du FPR en lui demandant de stopper de tueries et massacres contre son peuple et dans la région. “Plus jamais”! Mettez de côté vos intérêts personnels et plutôt mettez devant les intérêts collectifs de la population tout entière, pour un Rwanda nouveau, rassembleur de tous les Rwandais sans distinction régionale, ethnique ou autre.

A la Communauté Internationale

Vous avez abandonné le peuple rwandais au moment où il avait besoin de vous le plus, nous vous disons, “Plus jamais” !

Le sang du peuple rwandais qui a coulé depuis 1990 jusqu’à maintenant n’est -il pas assez suffisant pour mettre fin aux méchancetés de ce régime? Le monde entier en a marre avec le COVID-19, le peuple en a marre contre le FPR -virus. Et voilà maintenant 30 ans que le FPR -virus ne fait que détruire la société rwandaise sans pitié et sans oublier les dégâts humains causes par ce meme FPR et son chef Paul Kagame dans les pays limitrophes et personne n’ose chercher le vaccin, ni le remède!

Nous vous supplions d’agir maintenant. Ne dites plus que vous n’étiez pas averti de la situation!

Bangamwabo Abel

Malawi

Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *