(Français) La présence de l’armée rwandaise en RDC commence à déranger les FARDC qui se sentent trahi par l’accord secrète entre Felix Tshisekedi Tshilombo et Paul Kagame

1
  • Views 2643
  • Rating 12345

Sorry, this entry is only available in Français. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

La présence de militaires rwandais (RDF) qui opèrent de manière officieuse avec l’armée congolaise (FARDC) commence à avoir des répercussions très graves non seulement sur les réfugiés rwandais abandonnés par la communauté Internationale dans les forêts de la RDC, mais aussi sur la population congolaise.

Déjà quelques militaires de l’armée congolaise qui ne digèrent pas cette présence des militaires rwandais sur le sol congolais commencent à ne pas cacher leur indignation.

Dans la matinée de ce Vendredi du 24 Avril 2020, il y a eu des accrochages sérieux entre l’armée congolaises et les militaires rwandais. Le bilan est de 13 morts, 4 blessés et 2 véhicules brulés dans une embuscade tendue par les FARDC à proximité du camp militaire de Rumangabo.

Cette attaque a été attribué au FDLR et pourtant il s’agit bel et bien d’une embuscade tendue par les FARDC aux militaires Rwandais RDF qui avaient empruntés un véhicule des gardiens du Parc.

Les tensions ne font que monter entre les membres de cette coalition officieuse (coalition des FARDC et des militaires rwandais sous la bénédiction de quelques autorités de la RDC) qui pourrait être même qualifiée de clandestine.

La présence de l’armée Rwandaise RDF commence à déranger au sein des FARDC qui se sentent mis à l’écart dans les opérations et qui se sentent aussi trahi des massacres à grande échelle commises par cette coalition non seulement sur les réfugiés rwandais, mais aussi sur la population locale.

Les militaires Rwandais (RDF), fidèle à leurs méthodes ne laissent rien sur leur passage, massacrent les refugiés Rwandais, les congolais, pillent leurs biens.

Cela ne plait plus à l’armée régulière FARDC qui est sensé les protéger et qui compte certains parmi eux des membres de famille parmi les victimes.

Décider à mettre fin à cette ingérence et au supplice subit aux leurs, certains FARDC montent des opérations contre ces soldats rwandais pour les forcer à rentrer chez eux. D’où les embuscades de gauche à droite qui ne font que commencer.

Nous espérons que les autorités congolaises vont prendre leurs responsabilités et mettre fin à cette coalition  clandestine de deux armées qui ne fait que semer la désolation dans leur pays.

Kanyana Odette

Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *