L’ESSENCE PRÉCÈDE-T-ELLE L’EXISTENCE OU C’EST L’EXISTENCE QUI PRÉCÈDE L’ESSENCE?

ok
  • Views 3661
  • Rating 12345

Telle est la question posée par l’auteur de l’article ci- dessus.

Du point de vue scientifique, l’essence précède l’existence car, c’est l’essence qui fait qu’il y ait l’existence.

Si cette fillette n’est pas née des parents tutsi, elle n’aura pas été caractérisée par ces idées hégémoniques des tutsi: idées de tromperies, de vengeance, complexe de supériorité, de démagogie,…
Elle est née ainsi, car, ces parents et ces arriérés parents sont des démagogues depuis le sein de leurs mères.

Les tutsi sont rancuniers de naissance, ils ne veulent pas oublier le passé et œuvrer pour l’avenir communautaire (tutsi, hutu). Même quand les tutsi disent qu’ils pardonnent, ils le disent superficiellement pour tromper et gagner la confiance des naïfs (•••)

A vraie dire, les hutu sont les peuples qui aiment la paix, l’humilité, la transparence, le pardon et la cohabitation avec d’autres peuples. La rancune n’est pas leur affaire.

Dire que les hutu ne disent pas l’histoire à leurs enfants n’est pas vrai. La majorité des hutu veulent vivre paisiblement avec les tutsi, raison pour laquelle, quand ils racontent l’histoire de la Dystanie/ Monarchie Nyiginya au Rwanda à leurs enfants, ils n’ajoutent rien de truquage, car, ils ne le font pas pour que leurs descendants se vengent mais, plutôt, pour qu’ils en prennent de leçons pour préparer leur futur.

Pour les tutsi, ils apprennent à leurs enfants l’histoire truquée pour éviter que leurs descendants soient proches des hutu, plus spécialement, éviter que les enfants tutsi découvrent la vraie histoire (uburetwa, ubucakara,i ikiboko,…). Tout ceci pour barrer le mariage entre jeune tutsi et jeune hutu.

Tout au long de leur démarche pour régner sans partage, l’hégémonie tusi au pouvoir au Rwanda, continue à salir l’image du peuple hutu- bantou. Ils ont beaucoup investi dans les lobbies pour que chaque hutu soit considéré par le monde entier comme un génocidaire. C’est pourquoi nous avons et continuons à assister ici par-là à de multiples procès des soient- disant “présumés génocidaires” tous issus de l’ethnie hutu. Et, ils n’épargnent point ceux qui étaient mineurs au moment du drame rwandais. A leurs yeux, ces jeunes hutu qui ont quitté le pays à bas âge et ou été nés en exil, sont menacés d’avoir l’idéologie de génocide.

Alors, si l’on fait une rétrospection analytique de notre histoire, parmi les deux protagonistes, lequel l’on peut qualifier de mouton? Lequel l’on peut considérer de loup?

Je ne peux pas sauter les pieds-joints sans donner conseils aux jeunes tutsis et aux jeunes hutus:

* Pour les jeunes tutsis:

Il faut qu’ils cherchent à savoir la vraie histoire du Rwanda et en tirer des leçons conséquentes depuis, l’époque coloniale, l’époque monarchique jusqu’à ce jour. Et, il faut qu’ils cherchent une approche rationnelle qui leur permettra de se retirer du gros trou que le pouvoir en place leur a créé en culpabilisant tout hutu.

* Pour les jeunes hutus:

Qu’ils apprennent sérieusement de l’histoire et ne sombrent pas dans la naïveté qui a caractérisée grand nombre de leurs parents dans le passé.

La finalité c’est que, le Rwanda est pour nous tous: hutu, tutsi, twa. Si l’on fait un retour sur la fillette racontée par notre compatriote, l’esprit de vengeance doit être vaincu par tout le monde (rwandais, rwandaise, tutsi, tutsi, twa) car, si non, il y aura pas de réconciliation positive et cicatrisation des plaies.

Pour l’harmonie du peuple rwandais, la justice doit être rendue à toutes les victimes. Deux poids, deux mesures car, nul n’a plus de prérogatives que l’autre. Nous sommes égaux devant la loi. Sans la justice équitable, il y aura jamais de réconciliation entre hutu et tutsi

L’Homme Libre

Print Friendly, PDF & Email
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

2 Responses to L’ESSENCE PRÉCÈDE-T-ELLE L’EXISTENCE OU C’EST L’EXISTENCE QUI PRÉCÈDE L’ESSENCE?

  1. Rwarakabije dit :

    Je pense que l’auteur de l’article cité sait tout ce que tu lui a répondu. Il a introduit une philosophie philosophique que tout le monde doit penser bien.

  2. Kwitonda dit :

    Je pense que les rwandais ont besoin de la liberation du pays avant de parler de democratie ou reconcilliation. Le pouvoir dirigé ce grand criminel Kagame ne peut pas unir ou reconcillier les rwandais. Pour tout se passe bienm nous devons d’abord combattre les hutus ou tutsis qui vendent leurs frères chez les occidentaux pour remplir leurs propres ventres car ceci affaiblie l’opposition. Je ne cite personne, mais je pense que Faustin Twagiramungu a quelque chose à nous dire comme il a été toujours cité dans beaucoup de document comme quelqu’un qui connait cette histoire de trahison depuis l’epoque de Habyarimana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *