0 3 minutes 4 mois

C’est lors d’un entretien sur les ondes de la Voix de l’Amérique, Jeudi le 22/02/2024, que le porte-parole des FDLR, Cure Ngoma s’est entretenue avec Jimmy Shukrani Bakomera correspondant de VOA à Goma.

Le FDLR nie catégoriquement être à l’origine du conflit de l’est de la RDC et de la déstabilisation de la région comme Kigali le prétend et condamne fermement ces propos.

Par ailleurs le porte-parole des FDLR soutient qu’il s’agit d’un réflexe de coutume du FPR d’évoquer ses allégations non fondées à chaque fois qu’il lui est demandé de retirer ses militaires de l’est de la RDC et de cesser tout soutiens aux M23. Il a été question de rappeler d’abord que le FDLR est un mouvement politico – militaire qui a pour objectif de libérer le Rwanda et les Rwandais et qu’il a été créé, dans un premier temps, dans le but de protéger les réfugiés Rwandais qui se font massacrer par le FPR depuis la destruction des camps en 1996 en RDC (Zaïre à l’époque).

Le porte-parole continue en affirmant que dans un second temps l’objectif du mouvement est de lutter pour un changement en matière de gouvernance afin que le peuple Rwandais soit libre et qu’il puisse choisir leurs dirigeants et vivre dans un pays sans discrimination.

Au passage, il passe un message à Kagame et à son Gouvernement en leur demandant d’arrêter de faire des FDLR un prétexte pour saboter toute la région et de s’en servir pour cacher les vraies intentions d’expansionnisme et de pillage des ressources naturelles de la RDC. Il enchaine en demandant au régime de Kigali d’accepter le dialogue avec l’opposition afin pour trouver une solution politique au drame Rwandais.

Pour ainsi finir « Notre lutte est politique et vise principalement à obtenir l’ouverture d’un espace politique et un dialogue inter – Rwandais.  Toutefois, même si la guerre est la solution de dernier recours, si le FPR persiste dans sa politique d’exclusion et continue son agression contre les réfugiés, elle sera inévitable »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *